Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Faire construire sa maison : les pièges à éviter

Nov 16 2016
construction maison individuelle immobilier

Faire construire sa maison est le rêve de 48 % des Français selon une étude réalisée par Yougov pour PAP Événements*.

Si ce rêve est aujourd’hui devenu plus accessible, il ne s’agit pas moins d’un acte engageant, notamment d’un point de vue financier. Pour éviter les mauvaises surprises liées à la construction de maison individuelle, il est important de connaître les pièges que l’on peut rencontrer.

Les pièges liés au terrain

Le terrain est la surface sur laquelle reposera votre maison, il est donc important de le choisir précautionneusement.

Avant d’acheter votre terrain à bâtir, il est nécessaire de s’assurer de la qualité du sol auprès d’un géotechnicien. En effet, un mauvais sol nécessitera des fondations plus solides et engendrera par conséquent des coûts supplémentaires.

Il est également important de vérifier que votre terrain est raccordé aux divers réseaux : électricité, eau, gaz, téléphonie, internet et assainissements. Dans le cas contraire, il faudra se renseigner auprès de la mairie pour vérifier si le raccordement est possible.

Dernier point à savoir : le bornage du terrain. Bien que cette procédure ne soit pas obligatoire, borner votre terrain permet d’éviter tout litige avec ses voisins.

Les pièges liés au choix du constructeur de maison

Si vous souhaitez faire construire votre maison en toute simplicité, recourir à un constructeur de maisons semble être la solution la plus adaptée. En retenant cette option, vous faites le choix d’un interlocuteur unique qui met tout en oeuvre pour réaliser votre projet de construction.

A partir de plans pré-dessinés et de différentes options de personnalisation, le constructeur vous offre la possibilité d’adapter votre future maison à vos envies. C’est notamment le cas avec certains constructeurs de maisons individuelles qui proposent des modèles entièrement personnalisables. Attention toutefois à bien vérifier quels sont réellement les modalités personnalisables de la maison au sein du devis.

Vous pouvez également décider de faire appel à un architecte pour réaliser votre plan et sélectionner les différents professionnels que vous souhaitez pour construire votre maison. Bien que cela offre une liberté totale sur l’agencement des espaces, la multiplication du nombre d’interlocuteurs peut rendre cette option rapidement chronophage et complexe.

Quel que soit votre choix, il est important de retenir les éléments suivants pour éviter d’éventuelles surprises :

  • Vérifier l’inscription du ou des prestataires au registre du commerce et sociétés ;
  • S’assurer qu’ils ne soient pas en situation de dépôt de bilan ;
  • Se renseigner au sujet des précédentes réalisations ;
  • Demander un devis le plus détaillé possible.

Les pièges liés au contrat de construction

Le contrat de construction est le document qui met en évidence les droits et obligations des deux parties d’un point de vue légal. Bien que rébarbatif, il est important de lire l’intégralité du contrat avant de le signer. Cela permet de s’assurer du sérieux et du professionnalisme du prestataire et de se protéger en cas d’aléa.

Si vous faites appel à un constructeur de maisons, il est important de vérifier qu’il travaille dans le cadre d’un contrat de construction de maison individuelle (CCMI). Le CCMI est un contrat encadré par la loi du 19 décembre 1990, qui garantit au maître d’ouvrage le respect des délais et des prix convenus.

Dans le cadre d’un contrat de construction de maison individuelle, il faut vérifier la présence des mentions suivantes :

  • Une clause précisant les indemnités en cas de retard ;
  • L’échelonnement des paiements conforme à l’article R231-7 du Code de la construction et de l’habitation ;
  • Toutes les garanties liées à la construction de votre maison.

Bien que le constructeur soit tenu contractuellement de respecter ses engagements, il est recommandé de visiter le chantier à la fin de chaque grande étape de votre projet de construction. Cela vous permettra de vous assurer de l’avancement des travaux.

Enfin, il peut arriver que des travaux supplémentaires soient requis en cours de chantier. Ces derniers ne sont donc pas mentionnés dans le contrat initial et ne peuvent être réalisés sans votre accord. Dans la mesure où il s’agit de petits travaux, un simple avenant au contrat suffira pour contractualiser ces derniers. Par contre, si les travaux sont conséquents il de demander l’établissement d’un nouveau contrat.

Pour en savoir plus

*Sondage effectué dans le cadre de l’enquête intitulée “La maison rêvée des Français” et réalisée par l’institut de sondage Yougov suite à la demande de PAP Evénements à l’occasion du salon “Faire Construire Sa Maison” qui s’est tenu du 9 au 11 septembre 2016 à Paris porte de Versailles.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !