Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Comment faire des économies d’énergie via l’isolation des combles

Juin 11 2013
image isolation des combles

Ce n’est pas parce que les énergies renouvelables sont illimitées qu’il faut les gaspiller.

Les thermographies réalisées par certaines collectivités font apparaître des déperditions importantes au niveau des toitures des habitations, de l’ordre de 30 %.

La technique d’isolation des combles permet de limiter ces déperditions dans des logements anciens ou mal isolés.
 

Les outils de la performance énergétique

Depuis le 1er janvier 2013, la réglementation thermique 2012 (RT 2012) s’applique aux constructions neuves à usage d’habitation, pour limiter la consommation énergétique à 50 kW/heure au m².

Les constructeurs peuvent aussi obtenir la certification BBC (bâtiment basse consommation), en s’associant à des spécialistes en économies d’énergie pour dépasser les normes RT 2012 (maximum 50kW/h/m²) et atteindre un gain supplémentaire de 20 %.

Il est ainsi possible de réaliser d’importantes économies d’énergie via l’isolation des combles mais aussi en utilisant des matériaux spécifiques qui garantissent une bonne isolation de la construction.

Pour les logements anciens, un diagnostic de performance énergétique permet d’analyser la consommation d’énergie en plusieurs points : chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement, et de connaître la quantité de gaz à effet de serre libérés par le logement.

Le DPE n’est obligatoire que pour les biens en vente (à remettre à l’acheteur) ou en location (à remettre au locataire). Dans les autres cas, un simple bilan énergétique calculera les déperditions thermiques et la performance énergétique.

C’est précisément à cette occasion que les pertes au niveau des toitures sont détectées et que la technique d’isolation des combles s’avère la meilleure solution pour améliorer la performance énergétique du logement.
 

Conserver la chaleur à l’intérieur avec la technique d’isolation des combles

Selon que les combles sont aménagés ou perdus, la solution d’isolation sera différente.

Dans le premier cas, les rouleaux de laine de roche seront agrafés directement sous le toit puis couverts par un pare-vapeur. Viendra ensuite la pose du revêtement intérieur : plaques de plâtre, lambris, etc.

Pour les combles perdus, l’isolant en flocon, généralement de la ouate de cellulose, est projeté dans les combles à l’aide d’un souffleur. L’épaisseur de ouate insufflée peut aller de 3 à 10 centimètres, dépendant à la fois de la résistance thermique du produit et de la performance énergétique recherchée.

L’isolant offrant la meilleure résistance thermique est la mousse polyuréthane.

Dans tous les cas, la pose préalable d’un film de protection entre la toiture et l’isolant renforcera son efficacité et protègera l’isolant qui durera ainsi plus longtemps.

Les économies d’énergie via l’isolation des combles peuvent permettre de diminuer de façon sensible les déperditions au niveau de la toiture.

Ces travaux viendront compléter l’installation d’équipements utilisant les énergies renouvelables, tels les panneaux solaires ou la pompe à chaleur.

L’intervention d’un professionnel est recommandée pour la manipulation des matériaux d’isolation. Vous pouvez aussi faire appel à un bon fabricant de fenêtre pvc pour la fabrication de produits eux aussi améliorant l’isolation.

Enfin, sachez que ses travaux sont garantis et ouvrent droit, la plupart du temps, à des aides des collectivités et/ou à des réductions d’impôts.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !