Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Les feux de cheminée interdits à Paris à partir de janvier

Déc 19 2014
Vue_Paris

À la fois décorative et fonctionnelle, la cheminée a toujours joué un rôle important durant les longues soirées conviviales passées en famille. Un concept qui fera désormais partie des vestiges de l’hiver pour les Franciliens parce qu’une note préfectorale effective en janvier 2015 interdit les feux d’agréments dans les cheminées à foyer ouvert en Île-de-France.

Pour Paris, l’interdiction concerne tout feu de bois, peu importe le type de foyer utilisé.

Pourquoi interdire les feux de bois ?

Des statistiques à l’appui

D’après les explications de la Direction régionale interdépartementale de l’environnement et de l’énergie (Driee), cette interdiction vise à diminuer l’émission de particules fines dans l’air et améliorer la santé des habitants. En effet, le rapport d’évaluation de la Driee confirme qu’en Île-de-France, 23 % des émissions totales de PM10 (particules fines d’un diamètre inférieur à 10 microns) sont issues des cheminées traditionnelles à foyer ouvert, et ce taux est similaire à celui provoqué par les véhicules routiers.

Comparés à un foyer fermé ou un dispositif plus performant, les foyers ouverts produisent 8 fois plus de particules fines. Et en prenant ces mesures drastiques, la Driee espère qu’en 2020, les émissions de particules dans le secteur résidentiel francilien seront réduites de 61 %.

Quand les experts ripostent

Bien que cette annonce ravise les vendeurs de cheminées non polluantes, l’idée ne fais pas plaisir à tout le monde à commencer par les amateurs de feu de bois mais aussi de nombreux organismes de protection du consommateur.

Parmi les premiers à riposter contre cette mesure de la Driee, l’UFC Que-choisir affirme que « la Driee s’est trompée, et lourdement ». L’association de consommateurs se fie aux analyses d’Airparif qui attestent que la circulation automobile est la principale source d’émissions de particules de moins de 10 microns de diamètre dans l’aire urbaine parisienne.

Soit une concentration de 44 % contre 4 % émanant du chauffage au bois. Les doutes persistent donc quant à cette note d’interdiction qui a des impacts négatifs sur de nombreuses professions comme les techniciens spécialisés dans l’entretien des conduits, les fumistes et les chauffagistes. Pour les soutenir, le syndicat des entreprises de génie climatique et de couverture plomberie de Paris et de sa région a déjà interpellé les pouvoirs publics en affirmant que les autorités auront du mal à contrôler l’ensemble des maisons équipées de foyers ouverts et il sera difficile d’interdire aux habitants l’utilisation de leur cheminée.

Conscients de ce problème, les pouvoirs publics se tournent vers les assurances qui pourront faire en sorte de radier les personnes qui persistent à utiliser les feux de bois.

MAJ du 30/12/2014 : Les feux de cheminée restent bien autorisés à Paris.

Pour en savoir plus

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !