Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Investir en locatif à Paris, un choix légitime pour l’investisseur immobilier

Nov 22 2018
vue aerienne paris

Paris, à même titre que Londres, New York ou encore Tokyo, est une grande ville où le coût de l’immobilier est plus que conséquent. Ces agglomérations sont surtout marquées par une forte demande en logement, mais les offres se font rares.

Paris intègre par ailleurs, les endroits les plus sûrs pour réaliser un investissement immobilier. Mais pourquoi se lancer dans de tel placement ? Il y a-t-il un dispositif qui encourage à investir dans l’immobilier à Paris ? Les réponses dans ce billet !

Paris : la ville de tous les potentiels

Investir à Paris ne relève certainement pas de l’anodin et les investisseurs ne priorisent pas cette ville par hasard. La capitale française dispose en réalité, d’un environnement immobilier très particulier et surtout favorable. Le marché de l’immobilier à Paris s’avère à la fois sous tension, il est très compétitif et nécessite des sommes d’investissement assez importantes. Avoir un ticket d’entrée sur ce marché peut même se révéler être un vrai parcours du combattant.

Toutefois, cela n’empêche en rien la course aux placements dans l’immobilier à Paris, car là où il y a forte demande locative, il y a un rendement locatif élevé. La plus-value à la revente est aussi quasi-assurée. En bref, il s’agit d’un marché assez exigent, mais profitable et relativement peu risqué.

Des conditions d’emprunt très favorables

Cette année sera bien marquée par quelques changements législatifs qui concernent notamment les restrictions à la marge sur le crédit à taux 0. La transformation de l’ISF en un impôt sur la Fortune Immobilière fait également partie de ces changements. Entre temps, les taux d’intérêt de l’emprunt immobilier vont jouer un rôle déterminant pour l’évolution du marché immobilier à Paris. La baisse considérable de ce taux constatée depuis le début des années 2010 a en effet, apporté plus de dynamisme à ce type de marché. Après être passé sous le seuil des 2% au début de l’année 2016, ce taux a vu une très légère remontée en 2017.

Outre les conditions d’emprunt favorisées, les investisseurs dans l’immobilier peuvent également bénéficier de différents avantages relatifs à la fiscalité lors d’un placement dans l’immobilier à Paris. Nombreux sont les dispositifs légaux qui sont favorables à la rentabilité d’un investissement dans l’immobilier et la loi Pinel en fait partie. Vous pouvez disposer de plus d’infos sur la loi pinel sur ce site. En outre, vous pouvez déjà découvrir les conditions d’application de ce dispositif, qui, comme vous le constaterez, sont très simple à réunir.

Quelles sont les conditions d’application de la loi Pinel en 2018 ?

Du dispositif Duflot à celui de Pinel, les réglementations sur les avantages concernant l’investissement dans l’immobilier n’ont pratiquement pas changé. En ce qui concerne la loi Pinel 2018, elle permettra avant tout aux investisseurs de défiscaliser jusqu’à 63 000 €, mais à condition d’acheter dans le neuf. La plupart des critères d’éligibilité à cet avantage fiscale restent inchangés. Pour bénéficier d’une réduction d’impôt à l’issu de cette loi, il faut d’abord que le logement soit neuf ou en travaux, à condition de respecter les règles de performance énergétique.

Les avantages fiscaux en loi Pinel 2018 s’appliquent également dans la limite de 2 achats par an, pour un montant total de 300 000€ et 5 500 € / m2. Bénéficier de cet avantage implique également de respecter un ensemble de conditions bien spécifiques. Il faut notamment que le bien immobilier soit loué à titre de résidence principale, à un locataire hors foyer fiscal – la possibilité de louer aux ascendants et descendants demeure – et dont les ressources n’excèdent pas les plafonds déterminés par la loi. Le logement doit être également maintenu sur le marché locatif pendant une durée minimale : le propriétaire bailleur s’engage à louer pendant 6 ans, 9 ans ou 12 ans.

Pour en savoir plus sur l’investissement locatif

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !