Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Les investisseurs en immobilier de prestige reviennent en force

Juin 11 2015
estate 152518_640

Si le marché de l’immobilier n’a pas connu une belle envolée en 2014, cette année semble différente, car les investisseurs reviennent sur le devant de la scène.

Les particuliers et les gros investisseurs ne sont pas seulement revenus sur le marché de l’immobilier du neuf, mais aussi sur le marché de l’immobilier de prestige.

L’immobilier, un investissement refuge

Parmi les secteurs d’investissement, l’immobilier est certainement le secteur qui séduit la majorité des Français. Et cela est tout à fait normal puisqu’en achetant une maison ou un appartement, le particulier n’aura plus à payer de loyer. S’il achète d’autres biens, il pourra en tirer profit en les mettant en location, meublé ou non. Les revenus générés pourront lui assurer son avenir, sa retraite et financer ses projets futurs.

Qu’il investisse dans l’immobilier neuf, dans l’immobilier de prestige ou les SCPI, l’investisseur pourra sans doute profiter d’avantages fiscaux. Aussi, pour assurer ses projets d’investissement, il peut être intéressant de se tourner vers des professionnels de l’immobilier patrimonial.

800px-Logo_officiel_SAFE_IMMOBILIER

Immobilier de prestige, une valeur sûre ?

Si le secteur de l’immobilier est resté un peu frileux ces dernières années, c’est en grande partie à cause de la crise. Malgré cet événement, le secteur de l’immobilier de prestige a quand même réussi à mieux résister à la crise que l’immobilier neuf.

Et même si le prix du luxe a connu une baisse, le luxe se présente encore comme une valeur sûre. Et si aujourd’hui les investisseurs reviennent en force dans le secteur, ce n’est pas uniquement pour cette raison.

Le retour des investisseurs

Il y a encore un an, les investisseurs particuliers ont déserté le secteur de l’immobilier neuf. Cette année, ils reviennent en force. Dans les ventes au détail, les particuliers sont 50% à investir dans le secteur. Si ces investisseurs sont de retour, c’est surtout parce qu’ils sont attirés par la mise en location des biens.

Outre ce secteur, il semble bel et bien aussi que les investisseurs reviennent sur le marché de l’immobilier de prestige. Même si ce secteur est resté dynamique en 2014, cette année, il sera plus dynamique que jamais.

En effet, selon une récente étude de boursier.com, les investisseurs locatifs qui sont restés dans l’ombre en 2014 reviennent dans l’arène. Que leur retour s’inscrive dans une logique d’investissement locatif ou patrimonial, tout montre que la loi ALUR n’est plus un problème pour eux.

Dans tous les cas, la majeure partie des investisseurs affirment qu’ils cherchent un bien qu’ils pourront revendre ou qu’ils pourront rénover puis louer à des cadres internationaux. Sinon, pour les investisseurs non-européens, la chasse aux biens de luxe s’explique aussi en partie par la baisse de l’Euro.

Les zones de chasse des investisseurs

Paris est certainement la zone de chasse préférée des investisseurs. Parmi les quartiers les plus en vue, il y a les quais de Seine et le quartier central des affaires. Ils ont dans leur visée les appartements de 60 à 120 m². Si la ville de Paris reste très attractif, ce n’est pas le cas en province.

En effet, l’immobilier du luxe dans les lieux qui attirent une clientèle internationale très riche reste un secteur très calme. Cannes, mais aussi Courchevel et Saint-Tropez affichent toutes un marché en berne. De même, dans les villes comme Biarritz et Deauville qui attirent beaucoup de vacanciers, le marché est aussi atone.

Maquette d'une propriété immobilière

Les acheteurs, qui sont-ils ?

Les Anglo-Saxons font partie des acheteurs les plus dynamiques dans l’immobilier de prestige. Les acteurs londoniens et de Milan font aussi partie du tableau sans oublié les Belges et les Néerlandais.

A part ces investisseurs, le marché attire aussi la clientèle asiatique notamment les Chinois. Mais les Américains et les Suisses ne sont pas aussi en reste.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !