Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Les prix de l’immobilier ne devraient pas s’envoler en 2017

Jan 9 2017
image baisse prix taux credits

Alors que l’année 2016 a été particulièrement incroyable sur ce marché, les acteurs s’attendaient à un virage à 360 degrés pour 2017, mais au vu des statistiques, les grilles tarifaires ne devraient pas connaître une hausse significative. Certains biens seront bien plus onéreux dans les villes privées, mais d’un point de vue général, la tendance devrait être celle de la stabilité. Un autre point est à prendre en compte, il s’agit de l’emploi. Il pourrait représenter un frein pour une demande de prêt immobilier. Les experts n’attendent pas une évolution positive dans ce domaine.

L’élection du nouveau président aura une incidence sur le comportement des Français

Les professionnels de l’immobilier ont tendance à redouter une année dédiée aux élections présidentielles, car les consommateurs se retrouvent dans une situation d’attente. Ils ne connaissent pas encore les mesures qui seront réellement déployées dans ce domaine. Ils préfèrent patienter jusqu’à l’été, voire la fin de l’année puisque plusieurs dispositifs pourraient disparaître alors que d’autres auront la capacité d’être dévoilés. Cette position d’attente pourrait ainsi expliquer cette stabilité au niveau des tarifs des biens, il ne devrait pas y avoir une hausse importante sur ce marché. Il sera donc propice aux achats, car l’évolution des taux ne sera pas non plus très franche.

Les taux pourraient connaître une hausse maximale de 1 % dans certaines zones

Si certains doutent des conséquences d’une élection, il suffit de se focaliser sur celle de Donald Trump qui a été marquante pour le peuple américain et le marché des crédits. En effet, les taux ont connu une envolée très significative, ce qui a eu des répercussions en Europe et donc en France. Les professionnels estiment qu’une hausse des taux pourrait être au rendez-vous, elle sera donc de l’ordre de 0.5, voire de 1 %. Cela ne sera toutefois pas en mesure de déstabiliser les consommateurs qui seront plusieurs à se rapprocher d’une agence immobilière afin d’acquérir l’appartement ou la maison de leur rêve. Ils s’attendent ainsi à un nombre de ventes similaire à celui identifié au cours de l’année 2016.

Les prix pour des biens immobiliers pourraient dévoiler une augmentation de 3 % au maximum

Les transactions seront ainsi équivalentes, mais les grilles tarifaires pourraient évoluer en 2017. Les prévisions annoncent une hausse de 3 % pour les villes les plus demandées, mais les prix pourraient être similaires dans d’autres communes. Il sera donc tout à fait envisageable de réaliser de belles affaires selon cette étude effectuée par Meilleurs Agents. Cette plateforme insiste sur le fait que la pierre reste une valeur refuge. Cette tendance sera toujours observable puisqu’il existe une profonde incertitude que ce soit au niveau géopolitique ou politique. L’enquête s’est aussi penchée sur les variations des prix enregistrées l’année dernière.

En 2016, les variations de prix ont été les plus fortes pour Paris et Lyon

Paris se retrouve en seconde position avec une augmentation de 4.6 % contre 6.6 pour Lyon, 5 pour Bordeaux ou encore 1.2 pour Lille et 3.6 % pour Nantes. Une baisse a été enregistrée du côté de Strasbourg qui a dévoilé -0.9 %. Il faut noter que cette tendance est identifiée pour cette ville depuis 2011. En cinq ans, la chute a tout de même été de 3 %. Toutefois, si vous souhaitez un bien immobilier avec une valeur similaire à celle observée en 2016, il sera judicieux de se tourner vers le sud de la France. Aucune augmentation ne sera visible pour Marseille, qui reste la capitale culturelle de notre pays. Cette nouvelle année sera donc rythmée par une modification des taux dans certaines zones, l’élection présidentielle, mais un autre point n’est pas à négliger.

2017 ne devrait pas faciliter l’accès au prêt immobilier à cause de l’emploi

Aucun changement ne sera observé pour l’emploi alors que la tendance est beaucoup plus attractive. Certains foyers éprouveront des difficultés à valider un dossier dédié à un prêt immobilier à cause de cette complexité à trouver un travail. Selon cette étude, il n’y aura malheureusement aucune évolution majeure pour de nombreux ménages. Pourtant, 2016 a été favorable à plusieurs familles qui ont obtenu une réponse positive. Les primo-accédants ont été les plus séduits par cette nouvelle tendance puisqu’ils ont eu la chance de concrétiser leur rêve avec une réelle aisance.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !