Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

L’immobilier lyonnais se porte à merveille dans plusieurs arrondissements

Avr 8 2017
immobilier lyon rhone habitations

Depuis 2016, les Français ont la possibilité de jongler avec les taux d’emprunt qui sont relativement réjouissants pour leur portefeuille. Par conséquent, ils sont nombreux à avoir succombé à la passion de l’acquisition immobilière. Toutefois, les coûts dans les différentes villes de France ne sont pas les mêmes d’un département à un autre. Il est donc indispensable de se renseigner en amont afin de rendre votre transaction intéressante.

Sur une seule année, l’augmentation des prix de l’immobilier est de 5.7 %

Les investisseurs ont identifié depuis quelques mois une tendance à la hausse au niveau des tarifs. Elle est donc généralisée sur l’ensemble du territoire et Lyon ne semble pas être une exception. En effet, sur une année, l’augmentation a été de 5.7 % contre 4 % pour un seul trimestre. Le marché se porte très bien, mais les acquéreurs sont invités à faire preuve de la plus grande vigilance. Lorsque la demande est forte, il y a de grandes chances pour que les prix s’envolent, ce qui reste une porte ouverte à de nombreuses dérives. N’oubliez pas de consulter dans le détail tous les diagnostics immobiliers réalisés en amont afin d’identifier une performance énergétique faible ou encore la présence de métaux préoccupants.

Certains quartiers développent un attrait significatif à Lyon

Comme c’est le cas pour le territoire français, la tendance s’accélère du côté de Lyon et tous les arrondissements semblent être logés à la même enseigne. Il faut noter que cette ville possède pratiquement une attractivité similaire que ce soit pour l’emploi, le divertissement, les études… Elle a donc les moyens suffisants pour attirer une multitude de personnes dont les touristes qui se pressent pour contempler régulièrement le paysage dévoilé par Fourvière ou encore la place Bellecour. Bien sûr, cette attractivité engendre un coût considérable que vous ne devrez par négliger. La hausse selon les dernières statistiques est forte puisqu’elle est supérieure à 5 %.

Le 3e arrondissement de la capitale gastronomique attire les investisseurs

C’est le cas pour les Brotteaux, Foch ou encore Masséna, et même la Cité Internationale qui est un pôle séduisant pour l’ensemble des activités professionnelles. Si toutefois, vous souhaitez acquérir un bien immobilier, scrutez dans le moindre détail le logement notamment en vous fiant aux diagnostics immobiliers qui se retrouvent dans un secteur prometteur. Au vu du succès identifié sur ce marché, de nombreux acteurs ont décidé d’embrasser une carrière dans ce domaine. Vous n’aurez donc aucune difficulté pour trouver un expert en mesure de réaliser une telle analyse qui s’avère être indispensable surtout lorsque l’on sait que les hausses sont très fortes dans le 3e arrondissement comme à la Part-Dieu qui vous propose un centre commercial optimisé ainsi qu’une gare SNCF.

Quelques arrondissements à Lyon dévoilent une baisse relativement légère

Dans cette zone, les prix montent rapidement puisque la hausse dépasse les 10 % alors qu’elle avoisine cette statistique dans le 6e arrondissement lyonnais qui a été apprécié par les investisseurs. Les anciens bâtiments sont toujours au rendez-vous, ils offrent un certain caractère à cette ville et un véritable charme. Si toutefois, vous souhaitez acquérir un logement à moindre coût, vous devrez opter pour le 2e arrondissement de la capitale gastronomique. À ce jour, il s’avère être l’un des seuls à déployer une baisse des tarifs, mais généralement, les investisseurs ciblent les beaux quartiers, ceux installés aux Cordeliers, à Bellecour ou encore à Confluence qui a su renaître de ses cendres grâce à de nombreux aménagements. Une petite baisse de 2 % est observée notamment du côté de Perrache qui reste un quartier dont la renommée n’est plus à faire.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !