Rejoignez-nous sur :
actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

Loi Pinel à Paris : est-ce rentable ?

Publié le
paris1

Vous avez l’intention d’investir dans l’immobilier dans peu de temps ? Vous souhaitez enfin accomplir votre rêve en devenant propriétaire d’un bien immobilier ? Dans ce cas, la loi Pinel peut certainement vous intéresser.

En effet, il s’agit d’un dispositif permettant d’investir dans l’immobilier tout en faisant grimper sa rentabilité et réduire ses impôts. Si le dispositif de défiscalisation Pinel vous intéresse, vous devez d’abord tout connaître de ce dispositif. Sans cela, vous ne pourrez pas maximiser vos chances de rentabiliser votre opération immobilière. 

Mais concrètement, comment faire pour que son bien en loi Pinel soit réellement rentable ?

Qu’est-ce que la loi Pinel ?

Si vous désirez acheter un bien immobilier à Paris, il serait stupide de passer à côté de la loi Pinel. En effet, pour résumer en quelques mots, la loi Pinel permet d’acheter un bien immobilier, de le louer et d’obtenir une défiscalisation importante sur plusieurs années. Bien sûr, il y a certaines conditions que nous verrons plus bas, mais pour faire simple, la loi Pinel est très avantageuses si votre imposition est importante. 

Mais attention, là où beaucoup de personnes font l’erreur, c’est dans le fait d’investir en loi Pinel à Paris uniquement pour bénéficier de cette réduction d’impôts. Et pour cause, si votre objectif ne se résume qu’à cela, vous n’aurez que peu de chances d’avoir une bonne rentabilité de votre bien. 

Ainsi, votre principal objectif en investissant en loi Pinel à Paris doit être la rentabilité de votre bien et la possibilité d’obtenir un revenu complémentaire plutôt intéressant. La défiscalisation doit être considérée comme un bonus et non une contrainte.

Loi Pinel, quelles sont les conditions ?

Comme expliqué plus haut, la loi Pinel nécessite de respecter certaines conditions. En premier lieu, si vous voulez bénéficier de la réduction d’impôts, vous devrez acheter un logement neuf faisant partie du dispositif Pinel, ce qui est logique.

Ensuite, à compter de la date d’achat du bien, vous avez un an pour le mettre en location et trouver des locataires. Le logement doit être loué non-meublé et le prix du loyer que vous appliquerez doit être moins élevé que les prix du marché. De plus, vos futurs locataires doivent respecter un certain plafond de ressources. En fonction de la durée de location, la défiscalisation sera plus ou moins importante.

Ainsi, si vous louez votre logement pendant 6 ans, la défiscalisation sera de 12 %. Pour une location de 9 ans, la défiscalisation sera de 18 % et pour une location de 12 ans, elle sera de 21 %.

Et question rentabilité ?

Si vous voulez que votre investissement en loi Pinel soit rentable, vous devez trouver rapidement des locataires. Et justement, pour en trouver assez vite, il faut que votre logement intéresse les gens. Ainsi, si votre logement est mal situé, loin des transports en commun, du centre-ville et des commerces, vous n’aurez que très peu de chances de trouver des locataires. Surtout qu’à Paris, les gens veulent que tout soit accessible.

De plus, Paris est une ville assez chère, par conséquent, si vous investissez dans un logement proche du centre-ville, vous pourrez appliquer un loyer assez intéressant. De cette manière, vous pourrez rentabiliser votre bien en peu de temps. 

La défiscalisation Pinel est certes intéressante sur le papier mais il ne faut pas oublier que les loyers que vous encaisserez tous les mois seront considérés comme des revenus imposables qui feront donc augmenter vos impôts. Par conséquent, avant d’acheter un logement, mieux vaut faire quelques calculs afin de savoir si sur le long terme, ce bien sera réellement rentable ou non. Pour ce faire, prenez en compte la défiscalisation, le prix des loyers mais aussi le montant des mensualités de votre emprunt.

L’actualité autour du dispositif Pinel

Depuis le 1er janvier 2019, seules les communes situées dans les zones A, A bis et B1 sont éligibles au dispositif Pinel. Ce sont les secteurs dits tendus et il faut savoir que le dispositif court jusqu’au 31 décembre 2021 dans ces zones. C’est évidemment le cas de la capitale française et de beaucoup d’autres communes de “grande envergure”.

Cependant, les députés ont accordés un délai pour les zones B2 et C jusqu’au 15 mars 2019. Passé ce délai, elles ne seront plus éligibles à cet avantage fiscal. Enfin, presque toutes car il y a des cas particuliers.

Pour en savoir plus sur ce point, voici une vidéo où Franck Vignaud, Directeur du Laboratoire de l’Immobilier chez Theseis, vous explique tout :

Vous l’aurez donc compris, à terme les petites et moyennes villes en zone rurale ne pourront bientôt plus prétendre au dispositif !

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !