Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Quelles sont les nouveaux formats de location immobilière ?

Août 7 2018
Colocation en villa

L’immobilier prend depuis peu une tournure différente avec de nouvelles formes de location. Entre des visites virtuelles, des financements participatifs, des logements de luxe… Les entrepreneurs ne manquent pas d’idées pour relancer le marché immobilier.

Des appartements fonctionnels

De nouvelles formes de location sont apparues ces derniers temps. C’est le cas des offres proposées par l’entreprise Homenhancement, créée par deux jeunes Genevois en 2015, Gaël Constantin, 26 ans, et Loïc Emery, 27 ans. Cette start-up fournit des logements temporaires avec des locations pouvant aller d’un mois à un an. Il peut s’agir de location de studio à Genève ou de véritables villas. Ici, le concept est simple : fournir des appartements de qualité entièrement meublés et décorés afin de n’avoir plus qu’à poser sa valise à l’arrivée.

Différents standings sont proposés, pouvant aller de 1 800 à 7000 francs par mois. Certains de ces logements incluent également un service hôtelier afin d’avoir l’impression d’être à l’hôtel, mais chez soi. Ainsi, Homenhancement comble propriétaires et locataires puisque l’entreprise fournit un rendement supérieur mais également une meilleure qualité de service. Avec 350 appartements en gérance sur Genève, cette nouvelle tendance attire particulièrement les jeunes en dessous de 35 ans.

Des biens de luxe

GuestLee, dont le parc locatif comprend actuellement 70 biens estimés de 5 à 70 millions de francs entre Genève et Zurich, est une stat-up crée par Julian Lee, un jeune entrepreneur d’origine chino-mexico-genevoise de 28 ans. Pour lui, il fallait à tout prix dépoussiérer le monde actuel de l’immobilier pour donner un coup de renouveau et de fraîcheur. Pour cela, il a crée des locations à court terme dans l’immobilier de luxe afin de permettre aux propriétaires de très haut standing d’accroître la valeure de leurs biens. Ainsi, les locataires peuvent, selon leurs moyens et leurs besoins, louer un bien à partir d’une nuit jusqu’à une année. Le but étant de développer plus tard une plate-forme collaborative afin de répondre aux différents besoins de ses clients.

Le crowdfunding et crowdlending

Bien que cette tendance ne touche pas uniquement l’immobilier, elle reste en plein essor. Il s’agit ici de proposer à des investisseurs de participer au financement de projets immobilier et aux promoteurs de récolter des fonds pour les accomplir.

Quant au crowdlending, il permet à des personnes dans le besoin de réaliser des emprunts auprès de particuliers afin de pouvoir s’acheter le bien de leurs rêves.

Ces nouvelles méthodes de financement touchent de nombreux domaines, qu’il s’agisse de création d’entreprise ou tout autre projet qui mérite de voir le jour.

Des logements de courte durée

Depuis quelques années, des plate-formes de location sont mises en ligne afin de permettre aux touristes, aux amants, aux groupes d’amis ou tout autre public de profiter d’un logement fonctionnel pour une courte durée. A la place de louer une chambre d’hôtel, ces plate-formes proposent des logements tous équipés avec des services de qualité à la clé. Et ces services, il y en a dans toutes les régions et les petites communes.

De leur côté, les hôtes peuvent, d’une manière simple et sécurisée, mettre leur espace disponible en location et compléter ainsi leurs revenus tout en rencontrant des voyageurs du monde entier. Des heures d’arrivée et de départ sont fixées avec une procédure personnalisable pour chaque cas. 

Cependant, ces plate-formes commencent doucement à changer de directives puisque de nombreux abus ont été remarqués, diminuant ainsi le marché de l’immobilier. En effet, certains hôtes proposent des sous-locations d’appartements et payent ainsi moins d’impôt que s’il s’agissait d’une location standard. De nombreuses modifications devraient être apportées dans les prochains mois à venir. D’autant plus que la Suisse souhaite collaborer avec ces plate-formes pour limiter ainsi les nombreuses fraudes.

Pour en savoir plus sur le crowdfunding et le crowdlending

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !