Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Paris au coeur du grand projet immobilier

Jan 7 2013
photo paris magasin printemps

Paris fait rêver. Pas seulement pour les Invalides ou la Tour Eiffel, mais également pour sa pierre.
 

Hausse des prix

Il est de notoriété publique que la vie est chère à Paris et l’immobilier ne déroge pas à la règle : les prix de l’immobilier parisien ont plus que doublé depuis 2004 pour arriver à 8 366 euros / m² de moyenne aujourd’hui.

Cela étant, il convient de découper les prix de Paris et d’Ile-de-France en 4 zones :

  • le coeur de Paris et le bel ouest, entre 8 500 euros et 20 000 euros / m²,
  • le reste de Paris entre 5 500 euros et 8 500 euros / m²,
  • les banlieues “chic” ou favorisées, type Issy, Boulogne, Sceaux, Saint-Germain-en-Laye ou Neuilly…, entre 5 700 euros et 9 000 euros / m²,
  • les autres villes de périphérie et la 2ème, 3ème et 4ème couronne de Paris, entre 1 900 euros et 5 500 euros / m².

Conséquence de la baisse de la demande

Concrètement, les effets du récent ralentissement de la demande depuis novembre 2011 se font sentir de façon très différenciée, avec d’un coté une baisse de prix de 1 à 9 % dans Paris dans les quartiers centraux (1er au 7ème, sauf 6ème) accompagnés par le 16ème, 17ème, 18ème et 20ème, et de l’autre coté une stabilité ou légère hausse pour les autres arrondissements.

A noter, des baisses sensibles de 2% à 30% pour les villes de banlieue des plus demandées aux plus éloignées.

Ainsi, l’ouverture de nouvelles stations de métro comme à Montrouge ou de Tramway à Meudon dynamisent le marché, alors que toute ville à plus de 10 minutes d’une gare SNCF, RER ou métro va au contraire voir ses prix plonger et la demande fortement baisser.
 

L’importance des projets

Les projets de nouvelles liaisons de transport liés aux plans du Grand Paris sont donc clés pour faciliter l’accès des Franciliens aux transports et vont aussi contribuer à urbaniser des zones moins denses ou à renforcer les prix dans les carrefours ou les villes les mieux desservies comme “Motte-Piquet” en intra-muros ou Versailles en 2ème couronne, et au contraire faire baisser toutes les villes souffrant soit d’un éloignement trop fort, soit d’un fort accroissement des habitats sociaux, en général peu prisés des familles avec enfants en bas âge.

La pénurie criante des logements dans Paris peut toutefois être en bonne partie solutionnée grâce à une modification des COS et PLU, une harmonisation des immeubles en hauteur de 6 à 8 étages, ce qui permettrait la création de 100 000 logements intra-muros.

Enfin, la Ville de Paris envisage un retour de constructions nouvelles de grande hauteur, comme la “Tour Triangle” porte de Versailles, dans le 15e.

Bref, à travers tous ces projets, Paris a l’ambition de continuer à faire rêver et pour y arriver, l’immobilier joue nécessairement un des rôles les plus importants.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !