Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Point sur les prix de l’immobilier à Paris

Jan 22 2013
Le nord de paris vu depuis la tour montparnasse

Hausse des prix de l’immobilier à Paris

Se loger à Paris réclame des moyens mais également de la patience.

Confrontés à la pénurie de logements, les parisiens font la queue pour visiter des appartements dont le prix a triplé en dix ans.

Cette situation s’expliquerait par l’augmentation de la demande face à des logements sociaux qui se libèrent peu.

En effet, les locataires se voyant attribuer un logement social, restent dans le secteur social. Par conséquent, à Paris, le nombre d’attributions diminue (-18%) alors que la demande augmente (+22%).
 

L’intervention de L’État

Comment résoudre ce problème qui à l’avenir risquerait de pénaliser la compétitivité et l’économie de la capitale ? Faut-il encadrer les loyers ?

Pas seulement. Il devient urgent de construire de nouveaux logements.

Pour cela, l’État prévoit de céder 34 sites parisiens afin d’y construire des logements sociaux. 7200 appartements seraient alors fondés dans les casernes, les hôpitaux ou encore les immeubles de bureaux.

Ces projets qui ne débuteront pas avant quatre ans, proposeront des logements sociaux et des appartements à loyers maitrisés.

Seule exception, la caserne “Reuilly-Diderot” qui pourrait être finie dès 2015. Ces constructions freineraient effectivement la pénurie de logement mais ne réduiraient pas le coût du loyer qui lui, ne cesse de flamber.
 

La nécessité du Grand Paris

Alors comment construire et bloquer les loyers à des prix raisonnables ?

Le Grand Paris est né pour répondre à cette problématique.

L’objectif de ce projet est de renforcer la croissance et la compétitivité de la région Ile-de-France, région qui transformerait alors l’agglomération parisienne en une immense métropole mondiale.

70 000 logements seraient alors construits chaque année, permettant d’améliorer l’accessibilité pour la grande couronne parisienne. Des moyens de transport devraient voir le jour, au total, quatre lignes, 205 km de lignes et 72 gares nouvelles.

Cependant, l’État est aujourd’hui incapable d’effectuer ce changement, faute de moyens et de financements.

Alors le Grand Paris est-il enterré ?

Ce projet, très suivi par les médias et les parisiens, a besoin d’une stratégie. L’ampleur du travail est immense en termes d’aménagement, d’optimisation, de structure et de financements.

Néanmoins, tout porte à croire à l’heure actuelle que le Grand Paris, qui s’apparente à un énorme chantier, n’est pas prêt d’être abandonné par le gouvernement.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !