Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Focus sur le boom de la chasse immobilière

Nov 28 2015
appartements paris

Encore méconnue du grand public il y a quelques années, la profession de chasseur immobilier est en pleine expansion.

Avec des taux d’intérêt au plus bas et une offre conséquente, les Français renouvellent leur intérêt pour l’acquisition de biens et optent de plus en plus souvent pour un prestataire ou coach spécialisé dans le cadre de leur recherche.

Le rôle du chasseur immobilier

Le chasseur immobilier répond à un double besoin d’expertise et de connaissance du marché de l’immobilier dans la zone dans laquelle il opère. Par ailleurs il dispose généralement d’un réseau professionnel étendu (agences immobilières, syndics, associations) qui lui permet d’obtenir rapidement une liste de biens correspondant aux attentes de ses clients.

Qu’il s’agisse de contrats dans le cadre de la recherche d’un appartement ou d’une maison, les garanties avancées par ces experts immobiliers sont les mêmes :

  • Rapidité : c’est l’atout principal, la spécialisation de l’expert lui permet d’obtenir très rapidement un panel d’offres adéquates aux souhaits de l’acquéreur et d’enchainer les visites en journée.
  • Transparence et suivi : le dossier est géré de A à Z par le chasseur qui remet systématiquement une fiche de présentation complète après chaque visite d’un bien, accompagnée de photo et d’une remarque personnalisée. Le futur propriétaire peut alors se décider rapidement et prendre contact pour une visite de son côté.
  • Professionnalisme et confidentialité : la veille du marché permet une expertise qu’il est difficile d’acquérir en tant que particulier. Par ailleurs, les professionnels maintiennent un niveau de confidentialité autour des données privées des acquéreurs : les critères de recherche et autres informations concernant les ventes ne sont pas partagées avec des tiers.

À noter que la plupart des professionnels du secteur se rémunèrent à la performance : ils ne touchent donc la commission qu’une fois que le bien a été trouvé et le compromis de vente signé.

Une apparition relayée par les émissions télévisées

Fait relativement rare, c’est la télévision qui a participé à la mise en avant de la profession avec une émission principale : Recherche appartement ou maison sur M6.

Ce programme présenté par le charismatique Stéphane Plaza, lui même chasseur immobilier, est l’un des magazines phares de la chaine et accumule des pics d’audience à plus de 3,1 millions de téléspectateurs en soirée. L’émission est animée par d’autres experts immobiliers qui disposent d’une zone de d’activité précise : Thibault Chanel (Paris), Antoine Zinini (Marseille), Chantale Patou (Nice) ou encore Laurence Simmoney (Toulouse), contribuant à son succès au niveau local.

Un essor important sur les grandes villes françaises

Le leader du secteur, Flat Hunter, est arrivé sur le marché immobilier parisien en 2001. Depuis, les agences spécialisées dans la chasse immobilière se sont multipliées sur la capitale. A ce jour, plus d’une trentaine d’acteurs sont répertoriés dans ce métier sur Paris et ses environs, en plus des agences immobilières traditionnelles.

Si le développement est plus rapide à Paris, en raison de la férocité du marché, des agences s’ouvrent également dans les principales villes de France. Le réseau Côté Acheteur dispose notamment de nombreuses franchises à Bordeaux, Lille, Lyon, Vincennes, Cergy, Poissy, Annecy et même hors du territoire national à Genève (Suisse) et Bruxelles (Belgique).

Vers un encadrement professionnel du métier

Depuis 2007, une fédération s’est constituée autour du métier : la Fédération Française des Chasseurs Immobiliers (FFCI). Cette dernière regroupe 18 membres et met en avant une charte déontologique propre à la profession imposant notamment :

  • le respect des clauses de la loi Hoguet
  • la possession de la Carte Professionnelle de Transaction
  • la création et le respect d’un mandat de recherche dans le cadre des prestations réalisées
  • la non divulgation de données personnelles sur les acquéreurs de biens
  • la production de dossiers de présentation des biens visités et la mise par écrit de toutes les clauses relatives aux achats

 
Source pour le marché parisien : Cosim.fr.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !