Rejoignez-nous sur :
actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

Crowdfunding immobilier : un investissement qui séduit

Publié le
crowdfunding 771313 unsplash

Très prisé par les particuliers comme par les entreprises, le crowdfunding vit de belles années. Au point que les grands groupes rachètent à tour de bras les plateformes de crowdfunding immobilier qui avaient initié le mouvement. Un investissement immobilier innovant qui peut présenter des risques. Faut-il le choisir ou pas ?

Startups de crowdfunding, une croissance fulgurante

Le crowdfunding, ou financement participatif de projets d’entreprises ou de particuliers, attire de plus en plus. Le baromètre KPMG du crowdfunding indique, pour la France, une levée de fonds de plus de 400 millions d’euros en 2018, soit une croissance de 20 % par rapport à 2017 et de 140 % depuis 2015. 33 381 projets immobiliers ont pu être financés en 2018 par le biais du financement participatif, contre 24 126 en 2017. Sur une seule année, cela représente une croissance de 38 %.

Les encours du financement alternatif ne sont pas en reste, avec une croissance 2017-2018 de 83 %, à 185 millions d’euros collectés. Le crowdfunding immobilier représente près du tiers des financements. L’immobilier collecte à lui seul près d’un tiers des fonds. Si, en 2017, les fonds collectés dans le secteur immobilier ont servi, à 70 %, à financer des projets résidentiels, en 2018, ils ont aussi permis de financer de l’aménagement foncier et des projets d’immobilier d’affaires.

Côté rentabilité, le taux moyen s’établit à 9 %, en léger recul par rapport à 2017 (9,9 %). Ce recul n’est pas significatif et la rentabilité de ces investissements reste bien supérieure aux investissements immobiliers classiques.

Rachat par les grands groupes des plateformes de crowdfunding immobilier

Signe de bonne santé du secteur, les plateformes de crowdfunding immobilier qui avaient été créées au démarrage de ce mouvement sont peu à peu rachetées par les banques. Les rachats suivants ont pu être constatés :

  • Homunity par Credit.fr,
  • Prexem par HappyCapital.

Plus généralement, les plateformes participatives sont des trésors qui se négocient très fort. La Banque Postale a ainsi racheté KissKissBankBank, Lendix a racheté Finsquare, PrêtUp a racheté Unilend, Société Générale a racheté Lumo, Ulule a racheté Sponsorise.me, etc.

Le rachat de plateforme de crowdfunding, immobilier ou autre, est devenu un sport national. Les groupes bancaires y voient un bon moyen de créer des écosystèmes dans lesquels l’innovation technologique prend une part de plus en plus importante.

Faut-il investir dans le crowdfunding immobilier ?

Avec un rendement moyen de 9 %, le crowdfunding paraît être un très bon placement. Il n’est cependant pas sans risques, surtout dans le secteur immobilier. L’investissement risque d’être fort compromis si le promoteur est en cessation de paiement ou s’il prend des retards importants dans la livraison des biens immobiliers. Ces risques sont les mêmes, toutefois, que dans tout projet de construction immobilière par un promoteur.

D’après le rapport de KPMG, le taux de défection (non-remboursement) reste faible depuis la création du crowdfunding immobilier, inférieur à 1 %. Celui du retard est plus élevé, les promoteurs prenant des délais supplémentaires dans 9 % des réalisations. Un rendement près de deux fois supérieur au rendement habituel des investissements immobiliers peut compenser un retard dans le remboursement.