Rejoignez-nous sur :
actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

Immobilier à Bordeaux et en Gironde : un marché toujours dynamique

Publié le
bordeaux 889637_1280

En Gironde, l’immobilier demeure un marché dynamique, stimulé par la ville de Bordeaux et sa métropole. En particulier, les villes de la métropole bordelaise connaissent les hausses les plus importantes, tandis qu’à Bordeaux, le prix médian d’un appartement est maintenant de 4 210 €. Globalement, l’immobilier ancien est un marché toujours soutenu dans toute la Gironde.

Des prix de l’immobilier qui explosent à la périphérie de Bordeaux

Les chiffres 2018 de l’immobilier en Gironde ont été publiés le 1er février 2018. Malgré des disparités importantes, le département de la Gironde a connu une hausse de 11,4 % dans l’ancien. Dans les villes de la métropole bordelaise, les prix explosent, tandis qu’ils sont plus modérés dans le reste du département. A Bordeaux même, les prix retrouvent une relative stabilité, après une hausse constante sur les dernières années.

Après Bordeaux, ce sont les villes de Pessac et Mérignac qui connaissent les plus fortes hausses en 2018 (respectivement + 16,4 % et + 13,6 %). Leur attractivité s’est fortement accrue avec l’arrivée du tramway, amenant de nombreuses familles à y migrer, faute de pouvoir accéder au marché immobilier de Bordeaux. Il faut savoir que Mérignac est même considérée comme l’une des 5 villes de France dans lesquelles investir.

A Bordeaux, l’immobilier ancien attire toujours

Les chiffres persistent en 2018, les prix de l’immobilier ancien ont connu une hausse énorme (+ 18 %), alors que côté immobilier neuf, la stabilité des prix perdure. Le prix médian du mètre carré de l’ancien à Bordeaux se monte maintenant à 4 210 euros.

Le quartier préféré des acheteurs bordelais est celui de l’hôtel de ville – Quinconces, dont le prix médian au mètre carré se situe à 5 380 euros. Viennent ensuite le quartier de Saint-Seurin – Fondaudège, à 4 980 euros et celui des Capucins – Victoire dont le mètre carré atteint 4 630 euros. Les moins aisés peuvent encore s’offrir un appartement à Caudéran, à 3 380 euros le mètre carré.

Dans la métropole bordelaise, la maison ancienne plaît beaucoup

Avec un prix médian de 320 K€, la maison ancienne a vu ses prix augmenter de 9,3 %. La plus forte augmentation se situe à Blanquefort, avec un prix médian de 334 500 € (+ 17,2 %). Là encore, l’arrivée du tramway depuis deux ans n’y est pas étrangère. Suivent non loin :

  • Villenave d’Ornon à 280 K€ (+ 14,7 %),
  • Cenon et Floirac, sur la rive droite (respectivement +14,4 % et + 12,3 %).

Même chose dans le reste de la Gironde, bien que la hausse soit plus modérée :

  • + 11,1 % à Ludon-Médoc,
  • + 8,2 % au Pian,
  • + 8,1 % à Macau.

Le bord de mer a aussi vu sa fréquentation augmenter :

  • + 15 % à Vendays-Montalivet,
  • + 13,4 % au Porge,
  • + 12 % à Carcans.

Un marché dynamique, des prix à la hausse, l’attractivité de la région bordelaise est constante depuis l’arrivée de la LGV.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !