Rejoignez-nous sur :
actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

Immobilier résidentiel en France : le retour des grands investisseurs

Publié le
appartements logements residentiels 1835092_1280

Après avoir longtemps estimé que l’immobilier résidentiel n’était pas assez rentable en France, les investisseurs institutionnels, fonds et autres assureurs, s’y intéressent à nouveau. Le secteur devrait à nouveau faire son retour en force au sein de leurs placements.

Les investisseurs et le logement, une part minime qui grandit

Si l’entrée du résidentiel dans les fonds des grands investisseurs évolue, elle ne représente cependant qu’une part minime du secteur. Les propriétaires les plus nombreux se trouvent en effet chez les particuliers qui acquièrent leur résidence principale ou investissent dans un logement locatif. Si l’on excepte les logements sociaux, les résidences leurs sont vendues, pour la plus garde part, individuellement.

Il faut toutefois signaler que l’investissement immobilier s’est effrité chez les particuliers en 2018, à la suite de l’évolution de la défiscalisation Pinel, recadrée vers les secteurs géographiques en tension. Les bailleurs sociaux ont également moins investi en 2018, du fait, en particulier, de la politique gouvernementale qui leur impose des restrictions budgétaires (hausse de TVA et baisse des loyers).

Hausse des investissements pour 2019

Les investissements dans l’immobilier résidentiel ont connu une forte progression en 2018, avec une production de près de 5 milliards d’euros. C’est 4 ou 5 fois plus, en effet, qu’il y a 3 ou 4 ans. La vente conséquente de logements réalisée par la SNCF, de près d’un milliard et demi d’euros, n’est pas étrangère à cette hausse.

Mais il faut bien reconnaître que la variété des investisseurs s’est étoffée, agrémentée de fonds étrangers, d’assurances-vie, etc… Cette pluralité d’investissements dans le résidentiel devrait permettre de maintenir un niveau d’investissement élevé en 2019, au-delà de se que connaît le secteur de l’immobilier d’entreprise.

Des grands projets qui motivent

Les grands investisseurs ont montré un bel engouement pour les résidences seniors et étudiantes. Les grands projets qui fleurissent, de niveau européen voire mondial, boosteront aussi les investissements : le Grand Paris Express et ses nouvelles lignes de métro, l’incubateur de start-up du patron de Free, le cluster “santé et biotechnologies” à Villejuif, le nouveau centre des congrès de la Porte de Versailles, etc.

Tous ces grands projets, qui génèrent des milliards d’euros d’investissement, devraient entraîner dans leur sillage la construction de nombreux projets immobiliers résidentiels. D’autant plus que la rentabilité des immeubles d’affaires est devenue, a contrario, moins rentable. Les grands investisseurs ont donc marqué le pas en se tournant vers le marché résidentiel, tout aussi prometteur et bien moins fluctuant.

Les investissements internationaux tirés par les grandes villes

C’est ce qu’a déclaré le secrétaire général de CDC Habitat, Vincent Mahé, à l’AFP :

Les grands (investisseurs) internationaux se disent “la démographie française des grandes villes est intéressante”.

De fait, ce sont bien les grandes villes de France qui ont connu la plus forte croissance annuelle de leur population :

  • + 1,1 % à Lyon,
  • + 1,7 % à Montpellier,
  • + 1,5 % à Bordeaux,
  • + 1,4 % à Nantes.

Vincent Mahé considère aussi que les mutuelles françaises sont dans le viseur des investisseurs institutionnels, en qualité d’intermédiaire immobilier indispensable. Elles présentent en effet moins de risques que le bail en direct, en termes de gestion comme en termes d’image.