Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Actual Immo Pinterest d'Actual Immo . fr

Quels pièges sont à éviter avant de louer un local commercial ?

Nov 6 2018
louer local paris

En dépit du boom des pure players qui font le choix d’être présents sur le web uniquement, un local commercial physique reste indispensable dans de nombreux secteurs d’activité qui nécessitent une zone de chalandise et un flux passant pour exister. Mais lorsqu’il s’agit de louer un local commercial pour une première fois, il est souvent difficile de se retrouver entre les règles fiscales et les contrats de bail.

Pour éviter toute mauvaise surprise, voici nos conseils pour louer un local qui vous servira à l’exercice de vos activités sans soucis.

Choisir une formule de location qui correspond à votre activité

Pour louer un local commercial, deux options se présentent à vous : la location individuelle d’une part, puis la location partagée de l’autre. Si vous êtes commerçant ou artisan et que vous avez constamment des marchandises que vous devez entreposer, le mieux pour vous reste encore d’opter pour la location individuelle, plus pratique et moins contraignante. Ainsi, vous aurez assez d’espace pour exercer votre activité. Bien entendu, vous serez seul à vous acquitter du loyer et des autres charges en lien étroit avec la location.

Par contre, si vous exercez une profession pour laquelle vous n’avez besoin que d’un bureau ou d’un espace réduit, c’est la location partagée qui va vous correspondre le plus. Elle vous permettra en effet de partager les charges avec les autres locataires et d’amortir vos dépenses, notamment dans la phase de démarrage pendant laquelle votre trésorerie n’est pas forcément au point.

Quelles sont les modalités à vérifier dans votre bail ?

Pour louer un local à usage purement commercial, vous devez souscrire à un bail commercial de 9 ans (bail 3 – 6 – 9) si vous exercez une activité commerciale, industrielle ou artisanale, ou à un bail professionnel si vous avez une toute autre activité. Le montant du loyer est ouvert à la discussion entre bailleurs et locataires. Des frais liés à un droit d’entrée et aux honoraires du notaire sont à prévoir. En effet, le locataire doit s’en acquitter à l’avance avant la signature du contrat de location.

N’oubliez pas que ces dépenses peuvent être négociées. C’est d’ailleurs tout l’intérêt d’être accompagné par un professionnel qui connaît bien le marché local. Il est également conseillé de vérifier ces frais qui sont déductibles des revenus imposables pour optimiser votre fiscalité.

Malgré la durée minimale de 9 ans pour un bail commercial, le prix du loyer peut être révisé tous les 3 ans par le propriétaire. L’augmentation du montant du loyer ne peut dépasser le taux de 10% fixé par la loi. Avant de signer le contrat de bail, le locataire doit faire attention à certains paramètres. Par exemple, charges telles que l’électricité ou le téléphone doivent être mentionnées sur le contrat. Ainsi, le locataire peut en prendre connaissance et éviter les mauvaises surprises.

Le bailleur peut imposer au locataire le règlement d’impôts, taxes et primes, d’où la nécessité de bien vérifier les clauses du contrat de location. Encore une fois, le recours à un professionnel de l’immobilier commercial vous sera d’une très grande utilité.

Etablir un état des lieux de votre local commercial

Après la signature du contrat de bail par les deux parties (bailleur et locataire), un état des lieux doit être établi lorsque le locataire investit le local commercial. Cet état des lieux permet, entre autres, de décrire d’une manière détaillée le local ainsi que tous les équipements dont il dispose, et justifie la qualité du bien au moment où le locataire commence à l’exploiter. Ainsi, le propriétaire, peut savoir si le locataire entretient le local comme stipulé dans le contrat.

Une fois le bail arrivé à terme, le propriétaire pourra décider de rendre le dépôt de garantie au locataire ou de le garder pour réaliser les travaux d’entretien et de réparation qui s’imposent.

Pour en savoir plus sur le local commercial

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !