Rejoignez-nous sur :
actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

Immobilier dans l’Ouest : la carte des prix par ville

Publié le
nantes panorama ville 2542973_1280

Les acquéreurs ont été nombreux à profiter de taux toujours bas des emprunts, d’aides à l’investissement encore intéressantes et de prix relativement stables. L’ouest de la France a ainsi connu, en 2018, une augmentation importante du nombre de transactions, avec cependant une tendance à la baisse sur les 6 derniers mois. En dépit du dynamisme du marché, les prix de l’immobilier n’ont pas explosé dans l’Ouest. Ouest-France en a établi une carte, ville par ville.

Un marché cohérent pour les maisons anciennes

La cartographie établie par Ouest-France est basée sur les prix tels qu’ils sont affichés chez notaires et dans les agences, incluant les frais de transaction. Ils ne prennent pas en compte les rabais qui ont pu être pratiqués après négociation.

Les prix des maisons anciennes connaissent peu d’écarts en Bretagne, les plus élevés étant dans le Morbihan, à 1 992 euros le mètre carré, et les plus bas dans les Côtes-d’Armor, à 1 617 € le mètre carré. Le quotidien a retenu le prix médian dans son évaluation des hausses, pour gommer des prix exceptionnellement bas (ruine à reconstruire) ou élevés (bien de luxe), qui contribuent à fausser un calcul de moyenne. Le prix médian des biens immobiliers a progressé de 3 % en Bretagne comme en Normandie. L’augmentation la plus faible a été constatée dans les Pays de Loire (+0,5 %). Sur tout l’Ouest, il s’établit à 1 799 euros du mètre carré.

Tension sur la vente des appartements

Des villes comme Deauville ou Saint-Malo ont connu d’importantes augmentations des prix des appartements :

  • Deauville : + 12,8 %,
  • Saint-Malo : + 9,3 %,
  • Nantes : + 10,1 %,
  • Houlgate : + 8,1 %,
  • Brest : + 7,6 %.

Sur ce segment, la hausse des prix varie d’une région à l’autre, la Bretagne ayant connu une hausse de + 4,4 % tandis qu’en Normandie, le prix du mètre carré a augmenté de 10,2 %. Le prix médian s’établit à 2 750 euros le mètre carré sur tout l’Ouest. Les métropoles connaissent les prix les plus élevés, respectivement 3 825 euros à Nantes et 3 669 euros le mètre carré à Rennes. Saint-Malo se situe dans la même fourchette, à 3 087 euros le mètre carré.

Outre les deux métropoles, c’est vraiment la côte qui tire globalement les prix de l’immobilier de l’Ouest vers le haut, plus particulièrement les côtes vendéennes, ligériennes, morbihannaises, bretilliennes et calvadosiennes.