Rejoignez-nous sur :
actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

Investissement locatif : réaliser ses travaux en 2019 ou pas ?

Publié le
maison travaux renovation 367403_1280

Dans le cadre du prélèvement à la source, une fiscalité transitoire a été mise en place en 2018 – 2019. Les travaux effectués en 2018 sur les biens immobiliers locatifs pourront être pris en compte en 2019. Qu’en est-il des travaux effectués en 2019 ?

Calcul de la déduction fiscale en 2019

Le prélèvement à la source est mis en place au 1er janvier 2019 mais un dispositif transitoire a été prévu pour 2018. Les revenus, fonciers ou non, perçus en 2018 ont bénéficié d’une remise exceptionnelle (le CIMR, crédit d’impôt pour la modernisation du recouvrement). Dès lors, la déduction des travaux et autres charges était neutralisée. Aussi, pour éviter que les investisseurs ne reportent tous leurs travaux non urgents sur l’année 2019, un dispositif transitoire a été prévu pour 2018-2019. L’objectif était de ne pas pénaliser les professions du bâtiment, tout juste remises de la crise.

Ainsi, la moyenne des travaux non urgents (dits “pilotables”), réalisés sur les deux années 2018 et 2019 constituent la base retenue pour la déduction fiscale de 2019. Cette mesure transitoire a permis à ceux qui le souhaitaient de ne pas différer la réalisation des travaux sur l’année 2019.

Faut-il différer les travaux non urgents en 2019 ?

Le bémol de ce dispositif : les investisseurs qui n’ont pas réalisé de travaux sur l’année 2018 mais qui les réalisent en 2019 ne pourront déduire que la moitié des dépenses réalisées. En revanche, s’ils ne réalisent pas de travaux sur 2019 dans leur immobilier locatif, ils pourront déduire la totalité des travaux effectués en 2018.

Cette mesure offre donc deux possibilités, pour ceux qui ont effectué des travaux en 2018 :

  • réaliser des travaux en 2019 à hauteur maximale de 2018,
  • ne pas réaliser de travaux en 2019.

Dans ce dernier cas, et sous réserve qu’il ne s’agisse pas de travaux urgents, les travaux reportés en 2020 pourront être déduits normalement en 2020.

Quid des biens immobiliers achetés en 2019 ?

Les biens immobiliers locatifs achetés en 2019 ne sont pas concernés par les mesures transitoires mises en place dans le cadre du prélèvement à la source. Le crédit d’impôt pour la modernisation du recouvrement ne s’applique donc pas à eux. Dans ces conditions, des biens anciens acquis en 2019 nécessitant une rénovation avant location peuvent faire l’objet de tous les travaux indispensables, qu’ils soient urgents ou non.

Pour en savoir plus sur les travaux